Accueil

Centre d'Urologie et d'Andrologie

de Paris

Mis à jour le 02/05/2016
Rechercher 
 Plan du site 
 Contact 
Accueil
Le plus grand centre privé de Paris
News
Chirurgie Robotique
Les Médecins
Sommaire

Les Urgences

Les Urgences en Urologie

La cystite aigue

Pyelonéphrite aigue

Epididymite aigue

Prostatite aigue

Uretrite

Rétention aigue d'urine

La colique néphrétique

Traumatisme des bourses

Traumatisme rénal

Traumatisme de l'urètre

Traumatisme de la verge

La torsion du testicule

Rupture du frein de la verge

Hématurie

Hémospermie

Le priapisme
Psa
Adénome de la prostate
Biopsies de la prostate
Cancer de la prostate
Andropause
Tumeur de vessie
Phimosis Paraphimosis
La circoncision
Traitement des calculs urinaires
Incontinence urinaire
Varicocèle
Lexique
Liens utiles
Informations légales
vidéo

La cystite aigue

>
 La cystite aigue 
La cystite aigue
Cause fréquente de consultation en Urologie, en particulier chez la femme, la cystite est une infection (bactéries) des urines contenues dans la vessie.

Elle se traduit généralement par des brûlures pendant la miction, des envies fréquentes d’uriner (pollakiurie) et des douleurs dans le bas de l’abdomen (hypogastre) traduisant l’inflammation de la paroi de la vessie.

La cystite peut s’accompagner de sang dans les urines (hématurie) mais il n’y a ni fièvre ni douleur franche dans la région des reins.

Les germes les plus souvent retrouvés dans les cystites sont l’Eschericcia Coli (Colibacille), le Protéus et la Klebsielle.

Dans le cas de cystites récidivantes ou de saignement associé (hématurie), un bilan (radiographies, échographie…) peut être nécessaire, à la recherche d’un facteur favorisant (calcul, polype…).

Le traitement de la cystite est le plus souvent court (de 1 à 3 jours) et comprend l’emploi d’antibiotiques.

En cas de cystite récidivante, votre Urologue vous prescrira un examen bactériologique des urines (ECBU) afin de déterminer la nature exacte du germe en cause et sa sensibilité aux différents antibiotiques.

Dans le cas de cystites récidivantes (plusieurs crises dans l’année), il est conseillé de prendre un traitement de fond par antiseptiques urinaires au long cours (ex : 3 comprimés par semaines pendant 3 à 6 mois).

Un examen de l’appareil uro-génital chez un Urologue est conseillé. Il permet de dépister certaines anomalies des voies urinaires qui nécessitent parfois un geste chirurgical.

Dans tous les cas, il est important de suivre des mesures hygiéno-diététiques adaptées.

Il s’agit de boire abondamment (1,5 à 2 litres par jour), d’uriner régulièrement, de lutter contre la constipation.

Certains composants alimentaires diminueraient le risque de récidive de la cystite. Il s’agit en particulier du Jus d’Airelles (Cranberry ou Canneberges) distribué dans le rayon jus de fruits de certaines grandes surfaces (la marque Ocean Spray est la plus connue actuellement).
Il est conseillé d’en boire 200 ml par jour en 2 prises.

La cystite aiguë de la femme n’est pas une maladie sexuellement transmissible (MST) mais peut malgré tout être favorisée par les relations sexuelles.

Votre Urologue peut vous conseiller sur les « choses à faire ou à ne pas faire » lors des rapports.

Remarque: La cystite interstitielle est une entité différente, responsable de symptômes équivalents mais dont l'origine n'est pas microbienne.

 Site de l'Association Française de la Cystite Interstitielle

Accueil | Le plus grand centre privé de Paris | News | Chirurgie Robotique | Les Médecins | Sommaire | Les Urgences | Psa | Adénome de la prostate | Biopsies de la prostate | Cancer de la prostate | Andropause | Tumeur de vessie | Phimosis Paraphimosis | La circoncision | Traitement des calculs urinaires | Incontinence urinaire | Varicocèle | Lexique | Liens utiles | Informations légales | vidéo Plan du site | Contactez-nous
Mentions légales

©  Centre d'Urologie et d'Andrologie de Paris & Sitodi   , reproduction interdite sans autorisation.
 Création site internet facile