Accueil

Centre d'Urologie et d'Andrologie

de Paris

 

Un nouveau traitement non invasif de la dysfonction érectile

Mis à jour le 15/11/2017
Rechercher 
 Plan du site 
 Contact 
Déjà client ?
e-mail
mot de passe
Mot de passe perdu ?
Ouvrir un compte

Accueil
Le plus grand centre privé de Paris
News
Chirurgie Robotique
Les Médecins
Sommaire
Les Urgences
Psa
Adénome de la prostate
Biopsies de la prostate

Cancer de la prostate
Nouveau traitement de la dysfonction érectile
Andropause
Tumeur de vessie
Phimosis Paraphimosis
La circoncision
Traitement des calculs urinaires
Incontinence urinaire
Varicocèle
Lexique
Liens utiles
Informations légales
vidéo

Prostatectomie radicale

>
 Définition 
Définition
 Zoom
La prostatectomie radicale consiste en l'ablation chirurgicale totale de la prostate et des vésicules séminales. Elle est souvent associée à l'ablation des ganglions satellites (voie lymphatique de drainage).
Cette opération peut-être faite par voie chirurgicale classique avec ouverture de la paroi ou par laparoscopie (ou cœlioscopie).


>
 Pourquoi vous a-t-on proposé une prostatectomie ? 
Pourquoi vous a-t-on proposé une prostatectomie ?
 Zoom
Cancer localisé
Le but de cette intervention est de guérir d'un cancer de prostate dit localisé.
En effet, si le bilan réalisé préalablement ne montre aucun signe d'extension de la maladie en dehors de la prostate, la chirurgie radicale peut permettre d'oter tout le cancer.
La décision est prise lors d'une réunion concertée de plusieurs spécialistes mais également après vous avoir fourni tous les renseignements sur les différentes modalités thérapeutiques possibles.
Les avantages et les inconvénients des différents traitements doivent vous avoir été exposés par votre Urologue.

>
 La chirugie coelioscopique robotisée 
La chirugie coelioscopique robotisée
Le système Da Vinci

Manipulation des instruments du robot
Les chirurgiens du centre d'Urologie bénéficient du système Da Vinci de dernière génération.
L'opération qui vous sera proposée et expliquée est la prostatectomie radicale coelioscopique assistée par le robot.

 En savoir plus
>
 Déroulement de votre hospitalisation 
1. La consultation d'anesthésie

Préalablement à toute intervention chirurgicale, vous devez être vu en consultation par un médecin anesthésiste. Cette consultation lui permettra de préparer au mieux l'anesthésie nécessaire à l'opération. Le médecin vous auscultera et préscrira le bilan pré-opératoire. Il recherchera une éventuelle contre-indication au geste chirurgical.

2. Votre hospitalisation

Vous serez hospitalisé la veille de l'opération, pour une durée d'environ 7 jours. Vous devre être à jeûn le matin de l'intervention (depuis la veille à minuit).

3. L'opération dure entre 1h30 et 2 heures. Losqu'elle est terminée, vous êtes conduit en salle de réveil puis, lorsque vous êtes bien réveillé, vous êtes transporté en salle de soins intensifs pour 2 à 3 jours. Vous regagnez ensuite votre chambre personnelle pour les 3-4 jours restants.
Une sonde urinaire permettant la cicatrisation entre la vessie et l'urètre est laissée en place pendant 5 à 6 jours.
Elle est retirée par l'infirmière la veille de votre départ.

4. Votre sortie

A votre sortie, votre Urologue vous remet les ordonnances en vue de l'ablation des fils et d'éventuels soins sur votre cicatrice.
Il vous remet également les examens à effectuer en vue de votre visite de contrôle qui a lieu généralement 4 semaines après votre sortie de la clinique.

>
 Conséquences de la prostatectomie 
Si la prostatectomie radicale a pour but de vous guérir d'un cancer de la prostate, elle entraîne cependant fréquement des effets secondaires.

1. Troubles d'ordre sexuel

L'impuissance est très fréquente après l'intervention. Elle s'améliore généralement dans les mois qui suivent (jusqu'à 18 mois après l'intervention). Les séquelles peuvent être des érections moins rigides nécessitant parfois un traitement complémentaire.
Le risque d'impuissance dépend de l'âge, de la puissance sexuelle avant l'intervention, de la possibilité, au moment de l'intervention, de préserver les nerfs érecteurs. Ce choix engendre cependant le risque de laisser une partie de la tumeur en place.

La fréquence des troubles sexuels n'est pas bien définie. Les résultats des études sont très variable. Les chiffres vont de 10% à 90%. La moyenne se situe probablement autour de 70% des personnes opérées qui présenteront une impuissance après la chirurgie.

2. Troubles de la continence

Après le retrait de la sonde urinaire, on assiste souvent a des troubles de la continence (fuites urinaires). L'amélioration est habituelle dans les semaines qui suivent. Plus de 90% des patients n'ont pas besoin de protection 1 an après la prostatectomie radicale.
Les fuites ne sont pas constantes et surviennent généralement lors d'efforts augmentant la pression dans le bas ventre.

3. Rétrécissement urétral (sténose de l'anastomose)

Après ablation de la prostate, le canal urétral est recousu à la vessie (anastomose vésico-urétrale).
Cette "couture" peut se rétrécir avec le temps et entraîner de ce fait une diminution du diamètre du conduit urinaire. La conséquence est une diminution du jet lors de la miction.
Le traitement est chirurgical et consiste en l'incision de la sténose (rétrécissement) par voie naturelle sous anesthésie lors d'une courte hospitalisation.


Accueil | Le plus grand centre privé de Paris | News | Chirurgie Robotique | Les Médecins | Sommaire | Les Urgences | Psa | Adénome de la prostate | Biopsies de la prostate | Cancer de la prostate | Nouveau traitement de la dysfonction érectile | Andropause | Tumeur de vessie | Phimosis Paraphimosis | La circoncision | Traitement des calculs urinaires | Incontinence urinaire | Varicocèle | Lexique | Liens utiles | Informations légales | vidéo Plan du site | Contactez-nous
Mentions légales

©  Centre d'Urologie et d'Andrologie de Paris & Sitodi , reproduction interdite sans autorisation.
 Création site internet facile