Accueil

Centre d'Urologie et d'Andrologie

de Paris

Mis à jour le 25/03/2014
Rechercher 
 Plan du site 
 Contact 
Accueil
Le plus grand centre privé de Paris
News
Chirurgie Robotique
Les Médecins
Sommaire
Les Urgences
Psa

Adénome de la prostate
Biopsies de la prostate
Cancer de la prostate
Andropause
Tumeur de vessie
Phimosis Paraphimosis
La circoncision
Traitement des calculs urinaires
Incontinence urinaire
Varicocèle
Lexique
Liens utiles
Informations légales
vidéo

Echographie de l'appareil urinaire

>
 Généralités 
Généralités
 Zoom
Dr C. Toueg
Le centre d'Urologie bénéficie de la présence à temps plein d'un médecin Radiologue Echographiste, le Dr Toueg.
Les échographies et les débimétries urinaires sont donc réalisées sur place.
Les comptes-rendus vous sont remis dès l'examen terminé et vous pouvez immédiatement revoir votre Urologue avec les résultats.

>
 Définitions 
Définitions
Appareil d'échographie

L'échographie utilise les ultrasons pour définir une image des organes analysés.
Cet examen n'est pas invasif et peut être répété sans conséquences pour l'organisme.
Il est parfois couplé au doppler, permettant ainsi l'analyse de la vascularisation d'un organe.
En urologie, l'échographie permet une étude précise de la forme (morphologie) et de la struture des reins, de la vessie, de la prostate et des vésicules séminales, des bourses (testicule et épididyme) et parfois de l'urètre.

Cet examen permet également la réalisation des biopsies de la prostate par voie transrectale avec guidage échographique.
L'échographie permet en outre de visualiser d'autres organes tels que le foie, la vésicule biliaire, la rate et le pancréas, l'aorte abdominale...


>
 Déroulement de l'examen 
Déroulement de l'examen L'échographie ne nécessite aucune anesthésie. Vous devez parfois être à jeûn et le plus souvent avoir la vessie pleine.
Vous serez allongé sur la table d'examen, sur le dos ou sur le côté.
Le médecin radiologue appliquera un gel sur votre peau (il permet le passage des ultrasons de la sonde vers votre corps), en regard de l'organe à analyser puis posera la sonde émétrice d'ultrasons.
Vous ne devez rien ressentir. L'image apparaîtra sur son écran de contrôle et des clichés seront imprimés.
Pour une analyse plus fine de la prostate, le radiologue utilisera une sonde endorectale (passage par l'anus).
Si le médecin est délicat, et le patient décontracté, cet examen est tout à fait bien supporté même s'il est concevable qu'il soit quelque peu désagréable.

>
 Echographie rénale 
Echographie rénale
Rein droit
Les reins sont facilement analysés par les ultrasons. L'échographie permet de détérminer leurs tailles, leurs formes (morphologie).
Les anomalies les plus fréquemment retouvées sont variées.

1. les tumeurs

Elles peuvent être d'aspect bénin tels que les kystes, les angiomes, les onconcytomes ou les angiomyolipomes (tumeurs graisseuses).
Elles sont parfois d'emblée suspectes et rendent nécessaire la réalisation d'un scanner ou d'une IRM.

2. Les calculs

Les calculs sont bien vus en échographie. Ils sont hyperéchogènes (aspect blanc sur les clichés) et produisent un cône d'ombre (ils barrent le passage des ultrasons).

3. Les dilatations des cavités

Lorsqu'il existe un obstacle sur la voie urinaire, les reins finissent par se dilater (c'est le cas de la colique néphrétique).
Ces dilatations sont très bien décrites en échographie.

>
 Echographie vésicale 
Echographie vésicale
Vessie

Polype

 

La vessie est un organe creux, véritable réservoir servant au stockage des urines. Ces dernières sont liquides et ne renvoient pas les ultrasons. Elles sont dites anéchogènes (aspect noir sur les clichés d'échographie).

Le remplissage de la vessie permet donc l'analyse de ses parois ainsi que de son contenu.

C'est pourquoi on vous demande d'avoir la vessie pleine avant cet examen.

1. Les polypes

Ce sont de véritables excroissances dont le point de départ est la paroi vésicale et qui poussent vers la lumière de la vessie.

L'échographie permet leur dépistage (diagnostic initial) et également la surveillance après traitement (recherche d'une récidive).

L'échographie ne permet pas de faire la différence entre polype malin et bénin.

2. Les calculs

L'existence d'un calcul intra-vésical est facilement révélé par l'échographie. Il se présente sous l'aspect d'une image dense, hyperéchogène (blanc sur les clichés).

3. Le résidu post-mictionnel

La miction entraîne normalement la vidange complète de la vessie.

Dans le cas d'un obstacle à l'évacuation des urines (adénome prostatique, rétrécissement urétral...), la miction devient plus difficle, le jet plus faible. A un stade plus avancé, la vessie ne parvient pas à évacuer tout son contenu lors de la miction.

Un résidu post-mictionnel apparaît. Celui-ci est parfaîtement visualisé en échographie et, surtout, il peut être mésurer précisément.

4. La vessie de lutte

La vessie est un véritable entrecroisement de fibres musculaires appelé détrusor. En présence d'un obstacle à l'évacuation des urines, ce muscle s'hypertrophie. La paroi vésicale s'épaissit et devient irrégulière. Elle prend l'aspect d'un timbre poste (paroi créneléé) et définit l'aspect de vessie de lutte bien visible en échographie.

5. Les diverticules

A un stade plus avancé, de véritables hernies peuvent apparaître. Il s'agit de faiblesse de la paroi au travers des fibres musculaires.


>
 Echographie des bourses (scrotum) 
Echographie des bourses (scrotum)
Testicule normal

Hydrocèle

Le scrotum ou bourses contient les testicules et les épididymes ainsi que leurs enveloppes.
L'ensemble baigne dans un liquide présent à l'état normal en petite quantité.
L'échographie permet une analyse précise de ces différents éléments.
Cet examen n'est pas douloureux et les ultrasons sans effet nocif.
Le médecin échographiste applique un gel sur la peau des bourses. Il permet de de transmettre les ultrasons depuis la sonde jusqu'aux organes à analyser.
La sonde est ensuite simplement posée sur le scrotum sans appui excessif.

1. Les testicules

L'échographie permet de mesurer leurs tailles, de déterminer leurs formes et surtout leurs structures.
L'aspect normal est homogène et régulier. Les tumeurs se distinguent par leur caractère irrégulier, hétérogène, richement vacularisé.
Les kystes sont des structure arrondies anéchogènes, vides d'écho (noir sur les clichés).

2. Les épididymes

Les canaux qui partent des testicules et qui servent au transport des spermatozoïdes sont appelés épididymes. Ils recouvrent les testicules en ''cimier de casque''.
Leurs volumes peuvent augmenter lors d'une infection (épididymite aigue), ils sont alors hétérogènes.
Ils peuvent contenir des kystes (pathologie bénigne) et sont dans ce cas très hypoéchogènes.

3. L'hydrocèle de la vaginale

Le liquide séparant le testicule de son enveloppe principale (la vaginale) est présent en petite quantité. Lorsque son volume augmente de manière pathologique, la bourse gonfle.
L'échographie, en montrant l'excès de liquide et l'intégrité du testicule, permet d'affirmé le caractère bénin de cette pathologie appelée hydrocèle.

>
 La prostate 
La prostate
Appareil génito-urinaire
de l'homme
La prostate est un organe assez profond, situé dans le périnée, sous la vessie et en avant du rectum.
Son volume et sa structure sont bien appréciés en échographie, en particulier par la voie endorectale.
Lire la suite...

 Ici le titre 
Ici le texte du paragraphe.
 Ici le titre 
Ici le texte du paragraphe.

Accueil | Le plus grand centre privé de Paris | News | Chirurgie Robotique | Les Médecins | Sommaire | Les Urgences | Psa | Adénome de la prostate | Biopsies de la prostate | Cancer de la prostate | Andropause | Tumeur de vessie | Phimosis Paraphimosis | La circoncision | Traitement des calculs urinaires | Incontinence urinaire | Varicocèle | Lexique | Liens utiles | Informations légales | vidéo Plan du site | Contactez-nous
Mentions légales

©  Centre d'Urologie et d'Andrologie de Paris & Sitodi   , reproduction interdite sans autorisation.
 Création site internet facile